Comment bien Utiliser sa Calculatrice Scientifique ?

Les calculatrices scientifiques sont de nos jours des outils extrêmement puissants. Or, qui dit puissance dit souvent complexité … Découvrons comment bien les utiliser.

comment utiliser sa calculatrice scientifique

Les calculatrices scientifiques sont de nos jours des outils très puissants. En effet, ces supercalculateurs de poche offrent une véritable aide surtout pour vos études, et encore plus si ces dernières sont scientifiques. Bref, avoir une telle machine est quasiment indispensable. Or, qui dit puissance, dit également souvent une complexité d’usage certaine. Ainsi, avant d’effectuer bon nombre de calculs compliquées, vous devrez savoir au préalable parfaitement maîtriser votre calculatrice mais aussi savoir comment elle marche. Découvrons ensemble comment parfaitement se servir d’un modèle scientifique. Nous vous conseillons de visiter aussi notre Comparatif Calculatrice si vous désirez acquérir un produit de qualité qui correpondra à vos besoins.

Tout d’abord, se familiariser à elle

Une calculatrice scientifique peut s’utiliser de diverses façons. Possédant diverses propriétés, un tel outil possède évidemment les opérateurs les plus basiques. Or, avant d’utiliser la machine, il faut s’apprivoiser aux différents symboles présents. Ces derniers ne sont pas les mêmes selon la machine. C’est pourquoi il faut s’habituer à effectuer des chiffrages sur votre machine afin de mieux vous approprier les manipulations les plus basiques comme par exemple les parenthèses. Puis, vous devrez par la suite repérez les fonctions majeures pour les différents domaines d’applications dont vous aurez besoin.

A voir : Le test de la Calculatrice Graphique NumWorks

Repérez les fonctions majeures et trouver l’ordre d’appui des touches

Pour bien utiliser sa calculatrice scientifique, il faut tout d’abord repérer les fonctions majeures. Il existe quelques fonctionnalités incontournables comme par exemple l’algèbre, la géométrie, le calcul ou encore la trigonométrie. N’hésitez pas à bien visualiser sur le boîtier de votre calculatrice où sont intégrées les principales fonctionnalités. Il faut savoir que le nom sur la touche peut changer d’un outil à un autre. En outre, sachez que certaines fonctionnalités demandent un maintien des touches « Fn » ou « Shift » afin de pouvoir les utiliser.

La difficulté vient du fait de savoir comment on inscrit dans l’appareil les nombres ainsi que les signes opératoires. Sur certaines modèles, il suffit d’indiquer la valeur chiffrée et d’appuyer sur le signe opératoire, tandis que sur d’autres outils, vous devrez indiquer la fonction, puis ensuite la valeur à calculer.

Exemple de calcul d’une racine carrée d’un nombre et de la puissance d’un nombre

Effectuez un petit test basique afin de voir ce que vous devez entrer en premier. Par exemple, disons qu’on cherche la racine de 16. Vous savez sans aucun doute que la réponse est 4. En connaissant déjà le résultat, cela permet de vérifier facilement les manipulations qui vont suivre :

  • Effectuez « 16 », puis appuyez sur le bouton « √ ». Si rien ne se passe, pressez le bouton « √ » et indiquez « 9 ».
  • Certains modèles intègrent de façon automatique une parenthèse d’ouverture, comme par exemple « √(3 ». C’est la plupart du temps à vous d’intégrer la parenthèse de clôture « ) » quand vous avez terminé votre opération.
  • La plupart du temps, afin d’avoir le résultat, vous devez maintenir le bouton « = ».

La fonctionnalité yx est l’exemple parfait offrant la possibilité de voir si vous avez parfaitement assimilé comment on indique les nombres et le signe opératoire. Elle met en scène deux nombres, et ainsi, il faut savoir dans quel ordre, sur votre appareil, vous devez indiquer ces deux valeurs. Effectuez le test avec 23. Si vous avez « 8 », c’est que vous avez indiqué les chiffres dans le bon ordre. Si à contrario, vous avez « 9 », c’est que vous avez mis 32.

Familiarisez-vous avec les fonctions trigonométriques et entraînez-vous aux longs calculs

Avec les fonctionnalités sinus (SIN), cosinus (COS) et tangente (TAN), vous devrez vous attarder sur deux points que sont l’ordre de frappe des touches ainsi que l’unité de l’angle (degrés ou radians). Pour cela :

  • Effectuez un test avec la fonctionnalité « sinus » ainsi qu’un angle basique. Par exemple, le sinus de 30 degrés est 0,5. Regardez s’il faut d’abord indique « trente » ou presser sur « sin ».
  • Ensuite, vérifiez la réponse obtenue. Si vous avez « 0,5 », cela signifie que votre outil a besoin d’un angle en degrés. Sinon, si vous obtenez « -0,988 », cela veut dire que votre appareil a besoin d’un angle en radians. Enfin, sachez qu’avec la touche « Mode », il est possible de passer facilement d’une unité à l’autre.

Comment stocke-t-on le résultat en mémoire avec une calculatrice scientifique ?

Quand vous vous attarderez sur des calculs difficiles, avec des résultats intermédiaires, vous serez sans aucun doute ravis de savoir parfaitement vous servir des fonctionnalités de mémoire mais également de rappel de mémoire. Sachez qu’il y a diverses manières de se servir d’un résultat stocké en mémoire :

  • Il est possible d’appuyer sur le bouton « MR » signifiant « Mémoire rappel » afin de rappeler le dernier résultat affiché par la calculatrice après une opération effectuée. Par exemple, vous avez indiqué 14 et vous désirez soustraire 20 de ce résultat, il vous faut alors effectuer l’opération suivante : touche MR/touche – /touche 1/touche0.
  • Il est aussi possible de se servir des touches de mémoire « M+ » ou bien « STO » (signifiant Stocker). Ces dernières offrent la possibilité d’intégrer en mémoire le résultat. À contrario, il faut maintenir les touches de rappel de mémoire « RCL » ou « MR » afin de rappeler ce qui est présent en mémoire et mettre cette valeur dans l’opération qui est en cours.

A regarder également : Le test de la Calculatrice CASIO FX 92 Collège Scientifique

Quelques conseils, sans oublier les consignes

Chaque calculatrice a ses particularités et c’est pourquoi il faut du temps afin de se familiariser avec son usage. Nous vous recommandons de vous entraîner régulièrement à effectuer des petites manipulations simplistes pour prendre en main l’outil. N’hésitez pas à vous référer au manuel d’instructions puisque tout y est décrit dessus dans les moindres détails.

Pour son bon usage et l’optimisation de sa durée de vie, il est primordial de parfaitement entretenir votre dispositif. Veillez à également bien lire le manuel d’utilisation afin d’éviter quelconque mauvaise manipulation. Si votre machine ne fonctionne pas, faites vérifier les piles, car il est possible que ces dernières soient déchargées. Si votre accessoire est en panne, nous vous recommandons de le donner à un expert.

En outre, n’exposez pas votre calculatrice au soleil ou à l’eau car elle pourrait ainsi rapidement être endommagé. En outre, veillez à toujours savoir dans quel ordre il faut maintenir les touches par rapport aux nombres et aux signes, car il peut arriver que sur certaines machines, les entrées ne soient pas les mêmes.

calculatrice scientifique